l'abbatiale de guitres

L'église de Guîtres est une église abbatiale ; c'est donc l'église d'une abbaye de moines (bénédictins). Cette abbaye, dont il ne reste que quelques traces, aurait été construite par Grimoard et Raymond de Fronsac, fils d'Hermengarde de Rochechouard, vers la fin du XIe siècle (entre 1060 et 1080). L'abbaye de Guîtres était donc dépendante de celle de Fronsac. Le style roman, qui domine dans la partie orientale de l'église, est une preuve que ce fut peu de temps après l'an 1000 qu'elle commença à s'élever sur la pittoresque hauteur où nous pouvons l'admirer aujourd'hui. Dans la vallée de l'Isle, sur un coteau où se trouvaient trois fontaines célèbres du temps même des Romains (d'où le nom de Guîtres tirerait son origine), les Bénédictins venus de Fleury-sur Loire et de Cluny, posèrent la première pierre de leur abbaye sur l'emplacement d'une chapelle brûlée par les Normands. Leurs travaux durèrent jusqu'au XVè siècle.

Quelle fut l'histoire de l'abbaye au cours des siècles ? Très peu de documents d'archives permettent de s'en faire une idée. Le monastère et l'église eurent à souffrir terriblement du vandalisme des hommes de guerre. Au cours de la guerre de Cent Ans, l'un et l'autre sont dévastés à plusieurs reprises par les Anglais et Jeanne d'Albret, à la tête de parti huguenot, fait brûler les bâtiments et les papiers de l'abbaye. La réfection des bâtiments et l'achèvement de l'église se poursuivent néanmoins au cours des siècles suivants.

C'est vers la fin du XVIII e siècle que l'abbaye de Guîtres connut son déclin. Le 30 septembre 1774, l'archevêque de Bordeaux en prononçait, par décret, la suppression. Lorsque les ordres monastiques furent supprimés par la Révolution, les terrains du domaine abbatial furent vendus à des particuliers. L'abbaye fut démantelée. Les pierres servirent à la construction de maisons d'habitation. Quand à l'église, elle fut entièrement affectée au culte paroissial et de ce fait, préservée de la destruction.

Ainsi, le plus pur joyau de cette abbaye, dont il ne reste malheureusement plus rien, a-t-il pu traverser les siècles sans trop de dommages pour que nous puissions l'admirer aujourd'hui.

En savoir plus sur L'ABBATIALE DE GUITRES

Bibliographie :


Histoire du canton et de la ville de Guîtres
par André Gaudin

Notes sur l'Eglise de Guîtres

par J.A. Brutails